Pour toutes les blogueuses couturières

et pour les autres

Je n'ai pas de machine à coudre. J'ai toujours cousu à la main. Plus précisément, j'assemble à la main des morceaux de tissu carrés ou rectangulaires. Je ne fais pas de faufil, je couds directement au point arrière. C'est ma mère qui m'a appris à coudre. Toujours ce sont les mères qui apprennent à coudre. Pour le tricot, les autres femmes veulent se mêler et éloigner les mères. Les soeurs, les cousines, les voisines et les tantes se donnent de l'importance dès qu'il s'agit du tricot :
"Elle t'a appris le point endroit, viens que je te dise le point envers, que bientôt tu saches les côtes et qu'enfin tu n'ignores rien du point de riz."
Rien de tel avec la couture. On n'apporte pas sa couture chez les autres. On coud en tête-à-tête avec soi, près d'une source de chaleur, la boîte ouverte posée sur la table. La couture est intime,...

270 pages. Des phrases brèves pour nous raconter

l'histoire de Claire, de ses souvenirs, de ses rêves.

C'est drôle et tendre,

ça nous plonge dans les linges des femmes

Le_Drian

En ce moment, des petits travaux de rien.

Des déjà-faits plusieurs fois

un bonnet Elle Tricote
pour un petit Gustave

qui vient de naître

IMG_9815IMG_9816

et une écharpe dentelle de La Droguerie

en laine Alpaguette bleu pervenche

IMG_9825

Belle nuit