Lundi dernier, couture.
Le loup rayé et sa copine de bricole, de couture, de boulot, de vacances et de tout le reste ont sorti
le bric-à-brac de leur arrière-boutique,
les coffres de tissus,
les valises de rubans,
les bobines de fil,
les boîtes à boutons
et les paquets d'aiguilles.

Bien sûr, nous avions listé au moins dix projets pour l'après-midi. Sans perdre de temps, les tissus : des nouveaux, des chutes.

SSA56734SSA56738
SSA56741SSA56749
et puis des rubans
SSA56735

On trace, on découpe...très vite la table ressemble à ça :

SSA56742

On démarre avec la grande maladie du moment : les trousses à tout d'Innamorata, déclinées en tissus anciens, liberty, avec transfert...

SSA56743SSA56744SSA56745
SSA56746SSA56747SSA56750
SSA56753

Comme cela va vite, il nous reste du temps pour se faire un sac.
Un sac, comme on les aime :
sans patron,
que l'on pourra broder à grand points,
fourre-tout,
qui nous sciera l'épaule,
plein de petites trousses,
de livres,
d'agendas,
de trucs de filles,
de bonbons,
de flacons...
Bref, vraiment celui qui nous manque depuis toujours et qui va rendre jaloux la vingtaine de congénères empilés dans l'armoire.

De la laine bouillie chocolat,
un imprimé dans les gris,
un plissé plat de mini-jupe,
quelques coutures
et il est là, comme on le voyait.

SSA56751SSA56752SSA56755
SSA56756SSA56757SSA56759
SSA56760SSA56761SSA56762
SSA56764

Bien sûr, tout cela avec du thé, du chocolat...toutes ces choses indispensables aux créatrices du lundi.

belle nuit